La BCE met en circulation de nouveaux billets de 100 et 200 euros, plus sûrs, qui devraient permettre d'éviter la falsification, grâce à de nouveaux signes de sécurité.

De nouveaux billets de 100 et 200 euros plus sûrs 

La Banque centrale européenne (BCE) change les billets de 100 et 200 euros et les rend plus sûrs. Présentées en septembre 2018, ces nouvelles coupures seront en circulation à partir du 28 mai 2019. Des coupures qui devraient éviter la contrefaçon, confie la BCE :  « Les nouveaux billets en euros bénéficient des avancées technologiques dans le domaine de la conception des billets. Les nouveaux signes de sécurité offrent une meilleure protection contre la contrefaçon ».

En effet, ils seront dotés d'un hologramme en haut de la bande argentée qui rendra le logo de l'euro (€) visible quand on penche le billet. Ces nouveaux billets ont aussi deux de leur signe de sécurité comportant un portrait d’Europe, « ce personnage de la mythologie grecque figure sur les nouveaux billets en euros parce qu’il est clairement associé au continent européen et qu’il leur apporte une touche humaine ».

Trois quarts des paiements s’effectuent en espèces dans la zone euro

Ces nouvelles coupures seront également plus petites : 77 millimètres de hauteur contre 82 millimètres pour les billets actuels. Enfin, ces nouveaux billets sont plus solides que la première série. « Ils doivent donc être remplacés moins fréquemment, ce qui réduit les coûts et l’incidence sur l’environnement ».

L'apparition des cryptomonnaies n'a pas fait disparaître les billets comme le rappelle la BCE : « trois quarts des paiements s’effectuent encore en espèces dans la zone euro ». Ainsi, fin 2018, 2,7 milliards de billets de 100 euros étaient en circulation (soit 13 % de tous les billets en circulation), contre 2,5 milliards de coupures de 10 euros (soit environ 12 % du total). En valeur, le billet de 100 euros est la coupure la plus importante après celle de 50 euros, représentant près d’un quart (23 %) de la valeur de l’ensemble des billets en circulation.

À lire aussi : Quelles sont les banques les moins chères ?