C’est une tradition dans le milieu de l’édition. L’arrivée des nouveaux mots du dictionnaire passionne ou amuse les amateurs de lettres. Le Petit Robert a dévoilé ses 109 nouveaux arrivants.

109 nouveaux mots dans le prochain Petit Robert

Chaque année, les dictionnaires s’enrichissent de nouveaux mots. Une semaine après l’annonce du Petit Larousse, c’est autour du Petit Robert de dévoiler les nouveaux termes qui agrémenteront ses pages. Au total, 109 nouveaux mots seront ajouté dans la prochaine édition, comme le révèle Le Parisien.

L’actualité influence bien évidemment le choix des éditions. Ainsi, la crise des Gilets jaunes aura eu pour conséquence de voir les mots « anticasseurs » et « lanceurs de balles de défense » entrer dans le dictionnaire. Si le premier terme est assez explicite, le second désigne l’arme utilisé par les policiers dans les opérations de maintien de l’ordre. Une arme polémique, puisqu’elle est à l’origine de plusieurs blessures et mutilations dans les rangs des Gilets jaunes.

Des termes spécialisés aux expressions à la mode

L’informatique ajoute lui aussi sa petite touche. « Data », pour les données numériques, « cryptomonnaie » ou encore « cyberharcèlement » sont entrée pour l’éternité dans Le Petit Robert. La tradition veut qu’un mot intégré ne soit jamais supprimé du dictionnaire. Pour les plus gourmands, le jambon « serrano » fait son entrée, tout comme « welsh », « ramen », « udon » ou « auki ».

Des expressions devenues populaires vont également faire leur apparition. « Malaisant », pour définir une situation de gênante, voire ridicule, « transphobie », un terme démocratisé par les militants LGBT pour désigner les agressions contre des personnes transsexuelles. Le choix de faire entrer ces mots utilisées dans le langage populaire pourrait être qualifié « d’ochlocratie », lui aussi tout nouveau dans le dictionnaire et qui désigne le gouvernement par la foule, la multitude”.