Selon le Bulletin 2017 de santé publique dédié au tabac, que l’agence Santé Publique France vient de publier, c’est en Provence-Alpes-Côte d’Azur, dans les Hauts-de-France, l’Occitanie et le Grand Est que l’on fume le plus.

26,9 % des Français fument quotidiennement

Il n’y a pas de doute : les Français fument beaucoup ! Mais le tabagisme est plus répandu dans certaines régions que dans d’autres. En effet, en fonction des régions, le tabagisme quotidien varie de 21,3 % à 32,2 %. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, la région qui compte le plus de fumeurs quotidiens, 32,2 % de la population fument. Dans le Grand Est 30,1 % sont concernés, de même que 30,3% en Occitanie et 30,5 % dans les Hauts-de-France.

Parmi les territoires qui succombent le moins au tabagisme, deux régions de France se distinguent : l’Île-de-France (21,3 %) et les Pays de la Loire (23 %). Pour les spécialistes de Santé Publique France, cette prévalence relativement peu élevée s’explique par la situation socio-économique favorable de ces deux régions.

Les traitements d’aide à l’arrêt du tabac ne se sont jamais aussi bien vendus

La publication de ce bulletin de Santé Publique France coïncide avec celle du Tableau de bord Tabac de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT). Selon ce bilan, les ventes de cigarettes ont baissé de 9,1 % en 2018, tandis que les ventes de traitements d’aide à l’arrêt ont augmenté de 25,2 %. En « équivalents patients traités », les ventes de traitements sont d’ailleurs à leur plus haut historique.

Ce sursaut s’explique probablement par la prise en charge désormais à 65 % de ces traitements par l’Assurance Maladie.

À lire aussi Tabac : la lumière serait la solution pour arrêter de fumer