Ce constat peut paraître inquiétant, mais il est pourtant bien réel. En 2050, soit dans une trentaine d'années, un Français âgé de 75 ans ou plus sur deux aura déja été atteint d'un cancer, ou en sera atteint. 

700 000 patients de plus de 75 ans soignés pour un cancer en France

C'est bien évidemment l'effet couplé de l'augmentation de l'espérance de vie, du nombre de cancers induits par l'alimentation et l'environnement et de l'amélioration du diagnostic, qui sont la cause de cette statistique un peu stressante établie par l'Observatoire sociétal des cancers.  

L'Observatoire souligne que l'un des problèmes à prendre en compte, pour les patients de 75 ans ou plus, c'est qu'il est parfois difficile de déceler des signes annonciateurs d'un cancer, car ils sont parfois confondus avec la fatigue ou les douleurs dûes à l'âge. 

Peu de médicaments anti-cancer testés sur les seniors 

Par ailleurs, la prise en charge et les traitements ne sont pas non plus adaptés à cette population, qui représente pourtant 700 000 patients aujourd'hui en France. En effet, les expérimentations de traitements innovants sont rarement réalisées sur des seniors de cet âge. 

L'observatoire recommande d'inciter les seniors à consulter plus réguliérement, et en particulier, un oncologue, à titre préventif. 

À lire aussi : 40 % des cancers pourraient être évités si nous changions nos modes de vie