Des milliers de Français espéraient parvenir à renégocier leur crédit immobilier en faisant invalider le contrat de prêt. Non seulement ils n'ont pas obtenu gain de cause, mais en plus, ont perdu de l'argent.

L'année lombarde dans les crédits immobiliers, illégale

L'histoire commence voici quelques années, lorsque la Cour de Cassation confirme que l'utilisation de l'année lombarde de 360 jours, dans certains contrats de crédits immobiliers, est illégale. De facto, les contrats sont caducs, et les banques, déchues de leurs droits à intérêts.

Une société de conseil s'empare du dossier, et propose aussitôt sur Internet ses services d'expertise et d'accompagnement. Il suffit de lui envoyer une copie de son contrat de prêt immobilier pour savoir si l'on a des chances de gagner contre sa banque, et faire annuler le contrat de prêt. Le contrat d'accompagnement, pour faire renégocier le crédit, s'élève à 3.000 € au minimum. 

Des milliers de clients un peu trop crédules lésés 

Plus de 6.000 personnes ont confié à Humania Consultants la renégociation de leur crédit immobilier avec leur banque. Contrairement aux allégations des conseillers d'Humania, les banques n'ont pas accepté de transiger, et les affaires ont du passer devant la justice, avec des frais de procédure à la clé, à la charge des clients d'Humania, bien évidemment. Une assurance remboursement a bien été proposée, en cas d'échec devant les tribunaux. Seulement voilà : comme la plupart des affaires se sont soldées, justement, pas un échec, l'assureur a refusé de prendre tout le monde en charge ! 

Désormais, tout le monde est en procés avec tout le monde, 6.000 clients de banques sont en froid avec leur établissement bancaire, après l'avoir attaqué sans succès. Et Humania Consultants a déposé le bilan, emportant les honoraires de ses clients crédules...

À lire aussi Achat maison : les 20 bonnes questions à se poser avant d'acheter !