Voici, en cette fin de mandat présidentiel de François Hollande et en pleine campagne pour trouver son successeur, une très bonne nouvelle pour l’économie française sur le front de l’emploi.

2016 a été une année particulièrement active et positive concernant les créations d’emplois. De quoi laisser penser que la France est enfin sortie de la crise économique dans laquelle elle était engluée.

Un niveau de création d’emplois jamais vu depuis dix ans

Les chiffres publiés par l’Insee jeudi 9 mars 2017 ne manqueront pas de faire sourire le gouvernement et de faire grincer les dents de l’opposition. 2016 a été une année quasiment record pour les créations d’emplois, qui se sont retrouvées à des niveaux d’avant-crise économique : depuis 2007, la France n’avait jamais créé autant d’emplois qu’en 2016.

Bien que les chiffres soient légèrement en-dessous de ce qu’avait estimé l’Insee, qui tablait en février 2017 pour 191 700 emplois créés en 2016, l’annonce d’une année aussi bonne sur le front de l’emploi laisse espérer de bonnes choses : que ce soit pour la croissance ou sur le front du chômage, le pire est peut-être passé. Mais attention : les emplois créés ne sont pas encore stables.

187 200 postes créés en 2016, 64 400 sur le seul dernier trimestre

Les créations d’emplois en 2016 ont été, selon l’Insee, de 187 200 postes. Du jamais vu depuis 10 ans. Des créations nettes, donc, qu’il faut prendre avec des pincettes : bon nombre de postes ont été créés en Intérim et ne sont pas stables. C’est le cas notamment de 37 600 sur les 64 400 postes créés lors du dernier trimestre 2016. Sur l’année, l’Intérim a clairement été un moteur pour la création d’emplois, puisqu’il augmente de 12 % en un an.

C’est le secteur marchand qui a tiré vers le haut la création d’emplois, puisqu’il s’agit du seul secteur en positif : l’industrie a détruit 24 900 emplois sur l’année 2016 et la construction, 10 800.

À lire aussi : Quelles sont les villes qui recrutent le plus ?