Alors que la Coupe du monde débute de 14 juin, le ministre de l'Intérieur a annoncé que les retransmissions de matchs sur la voie publique ne pourront être organisées que si elles sont encadrées et sécurisées.

Aucune retransmission de matchs sur grand écran, en France, dans la rue

La Coupe du monde de football commence dans quinze jours. Le ministère de l'Intérieur a indiqué mardi 30 mai qu'aucune retransmission de matchs sur grand écran en France n'aurait lieu sur la voie publique, sans dispositif de sécurité, pendant la compétition, qui se déroule en Russie à partir du 14 juin. 

« Je vous demande d'appeler l'attention des élus sur le fait que les zones "grands écrans" ne pourront en aucun cas être organisées sur l'espace public ouvert », a ainsi indiqué le ministre Gérard Collomb aux préfets et aux patrons de la police et de la gendarmerie nationales.

Comme lors de l'Euro 2016, un contexte de menace terroriste toujours d'actualité

« Dans le contexte de menace terroriste actuel, les prescriptions qui avaient prévalu lors du championnat d'Europe de football devront à nouveau trouver à s'appliquer avec le même degré d'exigence », souligne le ministre dans ce texte signé par son directeur de cabinet.

Pour rappel, en 2016, la retransmission de matchs dans des espaces publics non sécurisés avait été interdite et seules les dix fan-zones des villes hôtes en France avaient canalisé les supporters en extérieur. Au final, un recensement de toutes les retransmissions envisagées par les municipalités va être initié par les préfets, mais il reviendra aux représentants de l'État d'y donner ou non leur aval.