Les adeptes français de paris sportifs ont misé un total de 690 millions d’euros lors de la Coupe du monde de football de 2018, soit deux fois plus que lors de la Coupe du monde précédente, en 2014.

Les parieurs ont misé 67 millions d’euros pour la finale

Décidément, les paris sportifs n’ont jamais été aussi populaires ! Lors de la Coupe du monde 2018, qui vient de se terminer, les parieurs français ont engagé un total de 690 millions d’euros de mises. Sans surprise, c’est la finale France-Croatie qui a mobilisé le plus les parieurs : 67 millions d’euros ont été misés pour cette rencontre, soit le montant le plus important jamais mobilisé sur un match de football. Les deux autres matchs des Bleus ont également mobilisé des sommes non négligeables : 35 millions d’euros pour le France-Belgique et 23 millions d’euros pour l’Uruguay-France.

Cette somme fait office de record dans l’histoire des paris sportifs en France, puisque, par le passé, nos concitoyens avaient engagé « seulement » 290 millions d’euros lors de la Coupe du monde 2014 et « seulement » 297 millions d’euros lors de l’Euro 2016.

Paris sportifs : une dépense annuelle de 237 euros par joueur en moyenne

Face à cet engouement sans précédent pour les paris sportifs, l’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) rappelle que les paris sportifs peuvent comporter des risques de pertes financières et d’addiction. Ces pertes financières pèsent d’autant plus sur le budget des joueurs que 70% des parieurs ont moins de 35 ans et ne disposent donc pas de capital suffisant pour faire face à ces pertes.

Toujours selon les statistiques de l’Arjel, les paris sportifs sont l’apanage des hommes dans 91% des cas. Les mises se chiffrent à 11 € en moyenne, mais étant donné qu’il s’agit d’une pratique régulière, sur l’année un parieur laisse une somme plus conséquente : 237 € en moyenne en 2017. Cette dernière est par ailleurs en augmentation par rapport à 2016, année où elle s’élevait à 216 €.

Et vous ? Jeux d'argent sur Internet: pour ou contre ?