Suite à de nouveaux travaux scientifiques, des chercheurs ont constaté que les femmes qui consommaient plus de viande transformée avaient 29% de risques supplémentaires de contracter des maladies pulmonaires chroniques.

Une association entre la consommation de viande transformée et l'apparition de maladies pulmonaires

Selon une nouvelle étude publiée dans la revue médicale The Lancet, il existerait une corrélation entre la consommation de viande transformée et l’apparition de maladies pulmonaires chroniques. Déjà classée parmi les "cancérogènes probables" par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ), depuis 2015, la viande transformée sous la forme de nuggets et autres saucisses est donc de nouveau dans le viseur des autorités sanitaires.

Les chercheurs britanniques, qui ont analysé les données de 2 millions de femmes, ont ainsi mis en avant dans ces travaux la bronchite obstructive chronique mais aussi l’emphysème, une maladie causée entre autres par le tabagisme et qui affecte les poumons. Selon eux, les personnes dont la consommation de viande transformée est régulière (une fois ou plus par semaine) auraient 29% de risques supplémentaires de développer ces maladies que les autres.

Tabac, viande transformée et alimentation malsaine augmentent les risques par 6,32 !

Et les scientifiques se sont aussi intéressés à l'association d'une consommation de viande transformée à d'autres facteurs de risques connus tels que le tabagisme et une alimentation malsaine. Si le risque relatif reste plus faible concernant viande transformée et tabac ( 37 %) et viande transformée et alimentation malsaine ( 39 %), il explose lorsque les trois facteurs de risque sont associés : 6,32 fois plus de risques de développer ce type de maladie en moyenne.

Si vous êtes friands de charcuterie, il serait tout de même bien d'en manger moins et de varier votre alimentation. Pensez aux fruits et aux légumes ! Enfin, il est évidemment conseillé d'arrêter de fumer ou de commencer à diminuer sa consommation de cigarettes et d'avoir une activité physique régulière pour être en meilleur santé et éviter ou maximum les problèmes de santé.

À lire aussi : 11 millions de morts dues à une mauvaise alimentation