Vous pensez avoir sous vos yeux un bel arbre ? Il a une histoire et est chargé d’une valeur culturelle ou symbolique ? Il est temps de déposer un dossier au Concours de l’arbre 2017 !

Un concours ouvert à tous

Après les concours de jardins fleuris, place au concours de l’arbre 2017. Que vous soyez une école, une association ou un particulier, tout le monde peut participer. Outre son aspect, l’arbre que vous présenterez sera jugé en fonction de son histoire et il sera nécessaire d’en exposer son intérêt culturel, sa valeur affective, son histoire, etc.

Lancé par l’office National des Forêts et Terre Sauvage, un magazine de reportages sur la nature, le concours se clôturera le 31 décembre 2017.

Les photos des arbres lauréats seront exposées

Chaque dossier devra comporter trois photos de l’arbre candidat et une page racontant son histoire. « Devront figurer obligatoirement le nom de l’arbre ou son essence, sa localisation, sa description naturaliste, ses critères morphologiques et esthétiques, son histoire avec le groupe qui le présente. Pourront être rajoutés de manière facultative les espèces animales ou végétales abritées, un commentaire libre et si une manifestation autour de cet arbre a été organisée dans le cadre de la Fête de la nature ».

En 2016, c’est un arbre martiniquais qui a reçu le prix du public : le « Zamana du parc de l’Habitation Céron » avait alors remporté 10 591 voix. C’est le « Platane de l’aigle », en Normandie, qui a reçu le prix du jury. Quant au coup de cœur, il a été attribué au « Hêtre du Contadour », en Provence. Les arbres ayant gagné ce concours ont été pris en photos par un photographe du magazine et les clichés exposés pendant deux mois dans la gare de Paris-Montparnasse.