Environ 3,5 millions de foyers bénéficieront du remboursement d’une partie de la CSG qu’ils payent depuis le début de l’année. Voici comment savoir si vous en faites partie.

3,5 millions de foyers concernés par l’annulation de la hausse de la CSG

Le président de la République l’a promis en décembre dernier, tous les retraités qui perçoivent un revenu mensuel situé entre 1.200 et 2.000 € seront exonérés de la hausse de la CSG décidée à l’automne dernier. Ce jeudi 9 mai, les concernés bénéficieront donc du remboursement du trop-perçu par l’État depuis janvier dernier, date de l’entrée en vigueur de l’augmentation de cette taxe, passée de 6,6% à 8,3%.

En tout, 3,5 millions de foyers devraient bénéficier de cette exonération partielle et donc d’un remboursement qui pourra atteindre jusqu’à 200 € en fonction des situations fiscales. Car dans les faits, le montant du revenu mensuel seul ne déterminera pas le taux de CSG appliqué à un retraité ou à un couple de retraité.

Si vous êtes concerné, vous serez remboursé dès ce 9 mai

Pour connaître sa situation, c’est au montant du revenu fiscal de référence, situé sur la première page de l’avis d’imposition, qu’il faudra se fier. Pour bénéficier du remboursement promis par l’État, il faudra que ce dernier soit compris entre 4.548 € et 22.580 € pour une personne seule et entre 22.316 € et 34.636 € pour un couple.

Si vous êtes concerné par le remboursement promis par l’État, vous pourriez percevoir jusqu’à 200 €, pour une moyenne établie autour de 150 €. Ce mois-ci sur votre relevé de compte, vous devriez donc observer deux lignes distinctes. La première correspondra au versement de votre pension tandis que la seconde portera le nom de « remboursement CSG ».

À lire aussi : Le pouvoir d’achat des ménages devrait augmenter