Si le découvert peut être très utile pour pallier un manque d’argent temporaire ou une dépense imprévue, les frais et les chances de se retrouver dans le rouge le mois suivant sont élevés. Comment éviter cette situation ?

1. Faites une liste de vos prélèvements mensuels

La première chose à faire pour mieux maitriser son budget, c’est de le connaitre ! Loyer, électricité, internet, abonnements divers… votre compte est débité d’un certain nombre de prélèvements chaque mois. Listez-les pour connaitre le montant de vos charges fixes. Si ce montant est trop élevé, réfléchissez à ce que vous pourriez supprimer ou diminuer.

2. Prenez conscience de ce que vous dépensez

Après les charges fixes, attaquez-vous aux autres dépenses. L’idéal est de noter tout ce que vous dépensez, dans un carnet, sur ordinateur ou dans un logiciel ou une application dédiés. Cela vous permettra de vous rendre compte de ce que vous dépensez et de distinguer vos dépenses vitales de vos dépenses superflues.

Si vos dépenses dépassent vos revenus, même un tout petit peu, il faudra forcément supprimer ou diminuer certaines dépenses.

3. Surveillez vos comptes

Prenez régulièrement le temps de consulter votre compte pour savoir où vous en êtes. Vous serez peut-être moins tenté(e) de dépenser si vous voyez qu’il ne vous reste pas grand-chose pour finir le mois. Éventuellement, mettez un terme ou réduisez votre découvert autorisé.

4. Constituez une épargne de précaution

Prenez l’habitude de mettre un peu d’argent de côté, même si ce n’est que 10 ou 20 euros. Au bout d’un certain temps, cela peut devenir une belle somme pour pallier les dépenses imprévues, vous faire plaisir ou combler un nouveau découvert au lieu de le creuser.