C’est une curieuse scène, filmée sur un smartphone, qui s’est déroulée dans un foyer de l’Utah, aux États-Unis : un chien est parvenu à imiter la parole humaine en prononçant « mamá » (« maman » en espagnol). Mais ce qui nous étonne tant n'est pas vraiment le miracle que l'on croit.

Un chien qui dit « mamá » : pas vraiment exceptionnel

Si peu d’entre nous avons déjà vu un chien prononcer quoi que ce soit qui ressemble à de la parole humaine, c’est que nous ne nous en sommes pas vraiment rendus compte. Chez les humains, l’ouïe n’est pas qu’une affaire de perception physiologique : plus important encore, c’est le cerveau qui reçoit et interprète tout ce qui entre dans nos oreilles. C’est grâce à lui que nous faisons naturellement abstraction de bruits qui nous entourent (bruits de rue, voix entendues par la fenêtre ouverte qui s’adressent clairement à d’autres...). Notre cerveau sait d’avance dans quelles situations nous sommes susceptibles d’entendre quelque chose d’utile, et quel genre de chose exactement. C’est pour ça qu’il inteprète immédiatement la voix humaine comme une parole et non seulement un bruit. Mais quel rapport aux chiens, demanderez-vous ?

Et bien, c’est ce procédé qui entre en jeu lorsque nous voyons des chiens « parlants ». Ce qui se passe en réalité, c’est que nous nous attendons à ce que le chien prononce tel ou tel mot. Dans ce type de vidéos, il y a toujours une personne qui prononce d’abord ce que l’animal doit « prononcer », préparant ainsi notre cerveau à percevoir cet enchaînement de sons précis. Entendue sans que notre cerveau soit « préparé » au préalable, cette suite de sons n’aurait eu aucun sens et n’aurait pas été interprétée comme un mot.

Les chiens, des animaux intelligents

Malgré tout, les chiens sont des animaux dotés d’une grande intelligence. Même si le votre passe sans doute ses journées allongé sur le tapis, dès lors qu’un chien est dressé par un professionnel, il peut faire des miracles.

Par exemple, l’équipe de Melody Jackson, à l’université Georgia Tech, aux États-Unis, a réussi à dresser des chiens destinés à aider les personnes souffrant de surdité. Dès que le chien entend un son, il court appuyer sur un bouton, qui n’est pas le même selon le son entendu : lorsqu’on sonne à la porte, c’est un bouton qui doit être actionné, lorsque le bébé se met à pleurer, c’en est un autre, et lorsque retentit la sirène prévenant d’une tornade, c’est un troisième bouton que le chien actionne. D’autres chiens sont capables d’ouvrir et de fermer des portes pour des personnes à mobilité réduite ou encore de guider leur propriétaire lorsque celui-ci est malvoyant ou aveugle.

À lire aussi : Un pompier sauve la vie d'un chien pris dans la glace