L’alimentation peut être un facteur déclencheur d’une crise de goutte. Pour lutter contre ces rhumatismes, privilégiez des menus pauvres en viande rouge, en poissons gras, en fruits de mer et en fructose.

L’alimentation peut favoriser l’apparition d’une crise de goutte

Les crises de goutte peuvent être favorisées par une alimentation trop riche en viande rouge, en poissons gras, en fruits de mer et en fructose. Ces aliments ont tous en commun d’augmenter le niveau d’acide urique dans l’organisme. C’est ainsi que survient une crise de goutte. Des dépôts se forment dans les articulations, provoquant des douleurs très vives.

Interrogé par Le Figaro, le Pr Pascal Richette, médecin rhumatologue à Paris, affirme que ces crises de goutte peuvent être favorisées par un contexte environnemental porteur. L’alimentation fait partie de ce contexte et pour lutter contre les crises de goutte, il peut être bénéfique de changer certaines habitudes.

Faut-il adopter un régime alimentaire spécifique ?

Faut-il pour autant éliminer totalement ces aliments de votre régime alimentaire, en anticipation d’une crise de goutte ? Le spécialiste tempère cette idée en affirmant, pour le quotidien, que « les régimes alimentaires impactent peu sur la goutte ». Pour lutter contre ces formes de rhumatisme, un régime équilibré doit donc être privilégié.

D’autant que le facteur environnemental n’est pas le seul déterminant. Des études ont notamment prouvé qu’un facteur génétique est souvent retrouvé chez les personnes qui sont sujets à des crises de goutte.

À lire aussi Soulager ses rhumatismes