Au zoo du Caire en Égypte, il se pourrait que les zèbres soient en réalité des ânes peints. Une théorie émise par un étudiant égyptien et confirmée par les vétérinaires. 

Des ânes maquillés en zèbre avec de la peinture

Ils ont des oreilles trop grandes et trop longues, ils hennissent et sont des vraies têtes de mules. Il se pourrait bien que le directeur du zoo du Caire en Égypte ait décidé de faire passer des ânes pour leurs cousins africains, les zèbres. Pour l'heure, l'établissement nie cette affirmation malgré plusieurs témoignages concordant de vétérinaires depuis la diffusion sur les réseaux sociaux d'une photographie prise par un étudiant égyptien.  

Cet étudiant égyptien a été le premier a exprimer ses soupçons sur la potentielle supercherie mise en place par le directeur du zoo du Caire afin de faire croire aux visiteurs qu'il accueillait des zèbres. La photographie de l'étudiant posant à côté des prétendus zèbres circule désormais partout sur les réseaux sociaux et semble dissiper le doute quant à la bonne foi ou non du propriétaire de ce zoo situé dans la capitale de l'Égypte.  

Une supercherie qui s'apparente à de la maltraitance animale

Sur la photographie diffusée sur les réseaux sociaux par l'étudiant égyptien, il est possible d'apercevoir deux animaux aux oreilles beaucoup trop longues pour être des zèbres, dont la peinture noire et blanche a commencé à couler en raison de la chaleur. À moins qu'il s'agisse d'un montage, un simple coup d'oeil semble sceller le sort du propriétaire du zoo du Caire : effectivement, il a peint ses ânes pour les présenter comme des zèbres. 

Au-delà du caractères risible, grotesque et malhonnête de cette situation, cette supercherie s'apparente à de la maltraitance animale. Si teindre son animal domestique est déjà peu recommandé, le propriétaire de ce zoo a choisi d'utiliser une peinture. Peinture qui semble être de piètre qualité puisqu'elle coule, et qui, surtout, à dû boucher les pores de la peau de ces pauvres animaux, voire même leur provoquer des allergies et des irritations. Il ne reste plus qu'à espérer que ce signalement, s'il est avéré et confirmé par les autorités, conduise à l'ouverture d'une enquête sur la qualité des soins prodigués aux animaux de ce zoo du Caire... 

Lire notre article Maltraitance animale : les signalements en hausse de 36 % en un an