Un nouveau radar, testé dans l’Hérault, pourrait bien devenir la nouvelle bête noire des automobilistes près des passages piétons.

Nette diminution des infractions là où le radar piéton est installé

Ce nouveau radar pourrait bien changer votre façon de conduire en ville. Baptisé « radar piéton », il est installé sur les passages cloutés et vise à repérer, puis sanctionner, les automobilistes qui s’engagent alors qu’un piéton est en train de traverser.

Fabriqué et commercialisé par la société AFS2R, à Lyon, ce radar équipé de cinq caméras ne laisse rien au hasard et les premiers tests semblent concluants puisque là où il a été testé, les infractions ont considérablement diminué.

Un nouveau radar bientôt homologué par les autorités ?

C’est à La Grande-Motte, dans l’Hérault, que les premières voitures ont été flashées. Heureusement pour les automobilistes, ils ne recevront pas de PV. Ce radar non-homologué n’en est qu’à sa phase de test et c’est seulement lorsque les autorités l’auront validé que les premières verbalisations tomberont.

Il a cependant fait ses preuves et, dans le commissariat de la commune, on se réjouit d’avoir constaté une nette diminution des infractions. « Tout le monde a retenu qu’il (le radar, ndlr) existe et le comportement des gens a changé », explique ainsi Jean-Michel Weiss, patron de la police municipale de La Grande-Motte, interrogé par le Midi Libre. « Certains viennent même nous demander s’ils vont avoir une amende de 135 € et 4 points de retrait sur leur permis ». Une chose est sûre, ce radar semble faire peur aux automobilistes. Mais que les piétons se méfient, si ce dernier verbalise les voitures, il pourrait très bien également flasher leurs mauvais comportements.

À lire aussi Où part l'argent de nos amendes ?