Les tarifs à la pompe augmentent : en cause, le cours du Brent qui flambe. Conséquence, le super SP95, à 1,5802 euro le litre, n'a pas été aussi cher depuis mars 2013.

Les prix de l'essence flambent

Mauvaise nouvelle pour le portefeuille des automobilistes : les prix des carburants augmentent encore ! Le super SP95 n'a pas été aussi cher depuis mars 2013 : il s'affiche en moyenne à 1,5802 euro le litre, augmentant ainsi de 1,69 centime en une semaine, selon les statistiques communiquées le lundi 29 avril 2019 par le ministère de la Transition écologique et solidaire. 

Les tarifs n'ont pas atteint un tel niveau depuis six ans : le litre avait en effet culminé à 1,5994 euro fin mars 2013. En dépassant désormais la barre de 1,58 euro, fin avril 2019, ce carburant efface déjà son record de l'année 2018, observé la deuxième semaine d'octobre (1,5735 euro).

Le diesel voit lui aussi son prix augmenter

Pour rappel, ce tarif avait contribué à faire naître la colère et le début des manifestations des Gilets Jaunes. Une chose est sûre, cette hausse ne risque pas de calmer le mouvement de contestation. Pire, le prix du diesel augmente lui aussi. Il se vendait en moyenne à 1,4818 euro la semaine du 22 avril 2019. La marge qui le sépare du pic intervenu en octobre (1,5331 euro), si elle s'élève encore à 5,13 centimes, se réduit de semaine en semaine.

Pourtant, le gouvernement n'y est pour rien dans cette soudaine augmentation des prix : c’est notamment à cause de l’envolée du cours du pétrole qu'il y a de telles hausses. Le lundi 29 avril 2019, le baril de Brent, la référence en Europe, s'échangeait contre 72 dollars (64 euros) mais contre seulement 50 dollars (44,56 €) à Noël, soit une augmentation de 34% en l'espace de quatre mois. En cause, des accords entre les principaux pays producteurs de pétrole, visant à limiter les quantités importées depuis l’Iran.