Une étude réalisée au Royaume-Uni a révélé que la consommation d’une bouteille de vin par semaine augmentait le risque de cancer. Les chercheurs ont décidé de comparer l'alcool et le tabac pour interpeller l'opinion publique.

Boire une bouteille de vin par semaine augmente le risque de cancer

Boire de l'alcool nuit à la santé ! Une étude publiée le 28 mars 2019 dans la revue BMC Public Health, démontre l'augmentation du risque de cancer chez l’homme et la femme, avec la consommation d’une bouteille de vin par semaine. Les chercheurs expliquent que cela revient à fumer 10 cigarettes. Cette comparaison entre l'alcool et le tabac, estiment-ils, permet d'impacter l’opinion publique.

Theresa Hydes, co-auteure de l'étude, en a expliqué les raisons : « Contrairement au tabac, le public n'a pas encore assimilé que l'alcool augmentait aussi le risque de cancers de la bouche, de la gorge, de l'œsophage, des intestins, du foie et du sein. On espère qu'en illustrant nos propos avec la cigarette, on parviendra à mieux faire passer le message pour aider les gens à faire des choix de vie plus sains ».

Augmentation du risque d'1,4% chez les femmes et d'1% chez les hommes

Selon ces scientifiques britanniques, avec une bouteille de vin par semaine, le risque de cancer augmente d'1% pour les hommes et d'1,4% pour les femmes. Pour mener à bien leurs travaux, les chercheurs ont analysé les données de l’association Cancer Research UK concernant uniquement des sujets non-fumeurs. Dans le détail, le cancer du sein est celui que l'on retrouve le plus fréquemment chez les femmes buvant du vin. 

Pour rappel, l'agence Santé publique France a lancé une campagne sensibilisant à l'abus d’alcool, et qui appelle à ne pas boire plus de deux verres d’alcool par jour afin de réduire la mortalité liée à une consommation qui serait excessive. Une prise de conscience délicate, dans le pays du vin...

À lire aussi : 40 % des cancers pourraient être évités si nous changions nos modes de vie