Près de 40% des cancers diagnostiqués chaque année pourraient être évités grâce à des mesures simples dans la vie quotidienne. 

400.000 nouveaux cas recencés

Vous pensez que le cancer est une fatalité ? Un destin ? Pas du tout ! Selon le rapport annuel de l’Institut national du cancer (INCa), publié mardi 23 juillet, 160.000 cancers pourraient être empêchés chaque année, soit 40% des cas diagnostiqués. 

Le rapport indique que 400.000 nouveaux cas ont été recensés et 150.000 décès dénombrés. L’institut invite à « nous mobiliser tous » pour éviter « 160.000 nouveaux cas de cancer tous les ans »

Le tabac et l’alcool

Arrêter de fumer, limiter l’alcool, bouger plus et manger mieux sont les résolutions à faire. Le tabac est la cause de 31.231 nouveaux cas de cancer du poumon chez les hommes et 15.132 chez la femme, en 2018. En deuxième position des facteurs de risque, la consommation d’alcool chez les Français se stabilise. Un quart des Français boivent trop malgré une nouvelle campagne de sensibilisation : « Pour votre santé, c’est maximum deux verres par jour, et pas tous les jours ». 

Autre facteur pointé du doigt par le rapport, les infections. « 100% des cancers du col de l’utérus sont dus aux infections HPV », rappelle l’INCa. Pourtant, la prévention n’encourage pas toutes les femmes à s’y prémunir. Seules 21,4% des Françaises de 16 ans sont vaccinées. Enfin, pour éviter les lésions précancéreuses, au nombre de 35.000 par an, dont 3.000 cas de cancer, l’institut recommande aux femmes entre 25 et 65 ans de faire un frottis trisannuel après deux frottis normaux.

À lire aussi : Top 10 des aliments industriels à éviter de manger