Au Canada, la fonte rapide d’un glacier a modifié le cours des eaux. Résultat : une rivière est totalement asséchée.

 

Une rivière « piratée »

Une rivière « piratée ». C’est en ces termes que des scientifiques, dirigés par le géographe Daniel Shugar de l’université de Washington, évoquent la rivière Slims dans le Yukon au Canada. Dans une étude publiée dans la revue Nature Geoscience, ils se sont intéressés au phénomène d’assèchement de la rivière suite à la fonte rapide du glacier qui l’alimentait.

En effet, la rivière tirait sa source du glacier Kaskawulsh, qui alimentait le lac Kluane en aval, le fleuve Yukon, puis se jetait dans la mer de Béring. Mais la fonte brutale, en quatre jours, du glacier en mai 2016, a profondément modifié la trajectoire des eaux, privant de source la rivière Slims : désormais, les eaux du glacier alimentent la rivière Kaskawulsh, le fleuve Alsek, puis se jettent dans l’océan Pacifique.

Le réchauffement climatique en cause

La fonte du glacier était un phénomène prévisible, mais la rapidité de son exécution est inédite. Selon les scientifiques, la responsabilité est à chercher du côté du réchauffement climatique, qui conduit à des changements « dramatiques ».

Si la modification du cours des eaux compromet l’avenir du lac Kluane, qui n’est désormais plus alimenté, les rivières Slims et Kaskawulsh devraient pouvoir survivre en s’adaptant, précisent les scientifiques dans leur étude.  

À lire aussi : Une vidéo de la NASA montre des images inquiétantes de la fonte des glaces