Le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris décidé par Donald Trump, n’arrête pas les initiatives en faveur du climat sur le sol américain. En septembre 2018, la Californie organisera un sommet sur l’action climatique.

Une mobilisation à contre-courant des décisions de Donald Trump

Jerry Brown, le gouverneur de la Californie, vient d’annoncer que son État organisera un sommet sur le climat en 2018. Une initiative à contre-courant de la récente décision de Donald Trump de retirer les États-Unis de l’Accord de Paris. Pour Jerry Brown, Donald Trump « ne parle pas pour le reste de l’Amérique ».

À la suite de la décision controversée du président américain, une lettre « We Are Still In » (nous sommes toujours dedans, en référence à l’Accord de Paris) avait rassemblé une centaine de signataires, dont plusieurs États américains (notamment la Californie), des villes, des entreprises, et des investisseurs.   

Renforcer la lutte contre le réchauffement climatique

Alors que la Californie vient de signer un accord avec la Chine en vue de poursuivre le développement des technologies vertes et de réduire la pollution, le sommet qui se tiendra en septembre 2018 visera à encourager un « engagement plus profond de toutes les parties, y compris les gouvernements nationaux » contre le réchauffement climatique.

Entrepreneurs, chanteurs, étudiants, mathématiciens, professeurs ont été conviés par Jerry Brown à participer à ce sommet sur l’action climatique. 

À lire aussi : Le G7 se divise autour du climat