L'UFC-Que choisir a publié un rapport sur les pollutions d'origine agricole de l'eau. D'après cette enquête, deux millions de personnes en France, reçoivent une eau non conforme, certains jours de l'année.

Les nappes phréatiques françaises polluées : les pesticides en cause

Dans quelles régions boit-on de l'eau polluée en France ? Selon l'UFC-Que-Choisir, les pollutions d'origine agricole de l'eau serait un problème qui perdure sur l'ensemble de l'Hexagone, d'après cette étude sur la persistance de pesticides dans les cours d'eau. L'association alerte sur la situation.

Et pour cause : le constat est alarmant. En vingt ans, « les nitrates n’ont pas diminué dans les nappes phréatiques » et « les pesticides dépassent les seuils légaux de potabilité sur la moitié du territoire français pour les cours d’eau et sur le tiers pour les nappes phréatiques. »

Une eau du robinet parfois chargée en pesticides, nitrates ou même en arsenic

L'association révèle qu'un peu moins de 5% des Français, soit tout de même environ deux millions de personnes, reçoivent une eau non conforme, au moins certains jours de l'année. La plupart sont des habitants de petites communes rurales, qui ne sont pas équipées en moyen performants en traitement des eaux.

Au final, pour ces communes touchées, l'eau du robinet est ainsi parfois chargée en pesticides (2.271), nitrates (370), voire, en contaminations bactériennes (253) ou même, en arsenic (154), qui se trouve naturellement dans la nature... L'association salue les résultats du Grenelle de l'Environnement, qui a largement contribué à diminuer la pollution de l'eau potable, mais déplore ces traces de nitrates et de pesticides dans la moitié des cours d'eau.

À lire aussi Pollution : quand il tombe de la neige industrielle