Huit organisations membres du Bureau européen des unions de consommateurs mettent en garde les Européens contre l’achat de tickets de spectacles ou d’événements sportifs sur des sites de revente non agréés. Les risques sont notamment des prix gonflés, des billets au nom d’une autre personne… 

Attention aux sites de revente de billets de spectacle !

Vous voulez payer moins cher votre billet de spectacle et avez choisi de passer par un site Internet qui vous semble intéressant. Prudence, une arnaque a été dénoncée par des associations de consommateurs ! Elles alertent sur les risques d'utilisation des sites non agréés de revente de billets de spectacles ou d'événements sportifs notamment Viagogo, poursuivi en justice dans plusieurs pays de l'UE, mais aussi StubHub ou Mywayticket.

« Les problèmes rencontrés avec des billets achetés sur le marché en ligne de deuxième main se répandent rapidement dans toute l’UE », met en garde Monique Goyens, directrice générale du Bureau européen des unions de consommateurs (Beuc) dans un communiqué. Mais, il n’existe pas de réglementation commune à l’échelle européenne pour défendre les consommateurs, regrette le Beuc.

Des prix gonflés à la revente, des billets nominatifs ou non-reconnus par l’organisateur

Pour se prémunir de tout problème, le Beuc recommande de se méfier « des affirmations confuses présentes sur les sites web, ne soyez pas influencés par des phrases telles que "plus que quelques billets disponibles" (...) qui sont souvent des arnaques. ». Il est aussi conseillé de se renseigner, au préalable, sur les éventuelles restrictions particulières régissant l’entrée de la salle de spectacle.

La campagne, lancée jeudi 6 juin par huit organisations membres (en République tchèque, Espagne, Finlande, Slovaquie, Pologne, Belgique, Slovénie, ainsi qu’en Suisse), est accompagnée de trois vidéos expliquant les risques de ce type de revente. En effet, les associations dénoncent les prix gonflés des billets à la revente, les tickets nominatifs ou non-reconnus par l’organisateur. Mais aussi les pratiques d’achat en masse qui privent le public de la possibilité d’acheter un billet à son prix d’origine.