L’Indonésie est souvent frappée par des séismes. Ceux-ci peuvent s’avérer particulièrement violents et provoquer la mort de nombreuses personnes. Il semblerait que cela ne soit pas le cas pour celui qui est survenu ce mercredi 22 mars 2017.

À Bali, un séisme de magnitude 5,5 a eu lieu le 22 mars 2017

Ce mercredi 22 mars, les touristes des hôtels de Bali, une des principales destinations touristiques de l’Indonésie, ont eu un réveil particulièrement mouvementé. À 7h du matin, heure locale, un séisme de magnitude 5,5 les a tirés de leur lit, occasionnant ainsi des mouvements de panique dans les établissements.

Selon l’Institut d'études géologiques des États-Unis, l'épicentre du tremblement de terre se trouvait à une dizaine de kilomètres du nord-est de la capitale de Bali, à Denpasar. Bien que le séisme se soit déclaré sous la mer, à 118 kilomètres de profondeur, ce dernier a été fortement ressenti à Denpasar durant 5 secondes selon Sutopo Purwo Nugroho, le porte-parole de l'agence indonésienne des catastrophes naturelles.

Le séisme ne fait aucune victime

Fort heureusement le tremblement de terre et la panique n’ont fait, à priori, aucune victime, selon les autorités locales. Le phénomène géologique n’a pas provoqué de tsunami. Une bonne nouvelle pour le pays qui accueille de nombreux touristes.

L’émotion reste pourtant vive en Indonésie qui garde en mémoire ce terrible 17 juillet 2006. Un séisme de magnitude 7,7 au large de Java avait provoqué un tsunami qui avait fait des centaines de morts et de personnes disparues, plus de 800 blessés et près de 100 000 sinistrés.

À lire aussi : Les phénomènes naturels en chiffres