La population balinaise est sur ses gardes : un volcan montre des signes qui annoncent une éruption imminente.

564 secousses sismiques en un jour

Pour les habitants de Bali, une île indonésienne, l’Agung est une montagne sacrée. Pour les scientifiques, c’est un volcan à surveiller. Et pour cause, il est encore en activité. Sa dernière éruption date de 1963, mais il se pourrait bien que la prochaine soit pour bientôt.

L’Observatoire indonésien de vulcanologie et des risques géologiques a enregistré une forte augmentation du volcan ces derniers jours. Pour la seule journée du lundi 25 septembre, il a relevé 564 secousses sismiques qui prouvent que du magma est en train de remonter à la surface. Selon Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes naturelles, la probabilité d'une éruption est assez grande. Cependant, il est impossible de prévoir une date précise.  

La population et le bétail évacués

Par conséquent, l’île a été placée au niveau d’alerte maximale. Ce qui signifie que la population a été évacuée : 57 000 personnes ont quitté les lieux afin de se retrouver à l’abri. Des animaux ont aussi quitté l’endroit devenu dangereux et près de 2 000 vaches sont parties brouter l’herbe ailleurs. Il est en effet conseillé de tenir à plus de 9 km du cratère.

Il s’agit de mettre en sécurité les habitants, qui sont 62 000 à vivre autour de la zone dangereuse. En effet, la dernière éruption avait entraîné la mort d’environ 1 900 personnes. Une véritable catastrophe humaine qui a aussi des conséquences économiques pour cette île, qui vit principalement du tourisme et de l’agriculture. 

Lire aussi : Top 10 des éruptions volcaniques vues depuis l’espace