À partir de ce lundi 11 juin 2018, le maire du XVIIe arrondissement de Paris met en place un site Internet et une ligne téléphonique pour permettre aux habitants de signaler la présence des rongeurs.

Un site Internet et une ligne téléphonique pour signaler la présence de ces hôtes indésirables

À Paris, les rats ont envahi la ville. Mais Geoffroy Boulard n’a pas l’intention de les regarder proliférer les bras croisés, ni de continuer à voir les différents services centraux se renvoyer la balle. Le maire LR du XVIIe arrondissement de Paris lance, ce lundi, un site Internet mobile pour permettre aux habitants de signaler la présence des nuisibles : signalerunrat.paris.

La mairie du XVIIe va ouvrir en parallèle une ligne téléphonique (01.44.69.17.86 de 9 h à 18 h) à destination de ceux qui n’auraient pas de connexion à Internet. Une campagne d'affichage viendra par ailleurs compléter ce dispositif, afin de sensibiliser les riverains aux bonnes règles d’hygiène, en les invitant par exemple à ne laisser aucun détritus joncher le sol après leur passage.

Une dizaine de parcs fermés au public pour cause de campagnes de dératisation musclées

Le maire du XVIIe entend « mettre la pression » sur l’Hôtel de Ville. « Si c’est une priorité pour eux, alors ils doivent mettre les bouchées doubles ! Dès qu’un riverain ou passant nous fera un signalement, nous le ferons remonter à l’Hôtel de Ville et la carte interactive sera mise à jour à chaque intervention des services. Une petite pelle viendra remplacer le petit dessin du rat. Enfin… si les services interviennent », a expliqué Geoffroy Boulard à nos confrères du Parisien.

Plusieurs opérations d’envergure avaient été menées par la Ville de Paris, depuis la fin de l'année 2016, pour endiguer la prolifération des rats dans les rues et les squares de la capitale. Un parc parisien sur quatre a fait l’objet d’interventions de dératisation tandis qu’une dizaine d’entre eux (et notamment le square des Batignolles, dans le XVIIe) avaient  dû être fermés au public pour permettre un traitement « plus intense ».

À lire aussi : Les bons réflexes pour faire fuir les nuisibles