Le mois d'avril 2016 est donc le nouveau détenteur du record de température, à l'échelle de la planète, depuis que les statistiques météo existent, soit un peu moins de deux siècles. Il bat de 0,24 degré celsius le précédent record (2010), pour un mois d'avril. Mais il est surtout supérieur de 1,11 degré celsius à la température moyenne enregistrée, sur terre et en mer, entre 1951 et 1980...

 

L'année 2016, bien partie pour être celle de tous les records

Pour les météorologues, l'année 2016 risque de prendre la première place, en matière de records de température. Tous les mois, depuis le début de l'année, ont en effet déjà battu des records de douceur ! 

Mais pour une fois, le réchauffement climatique global ne serait pas le seul responsable de cette succession de records. C'est El Nino, très actif depuis quelques mois, qui adoucit les températures dans l'hémisphère Nord, et par conséquent, augmente la moyenne à l'échelle planétaire. 

Néammoins, nombre de climatologues affirment que l'espoir de contenir à 1,5 degré celsius l'augmentation globale de la température sur la planète, au XXIe siècle, soit définitivement impossible à tenir. Désormais, la limite basse, pour eux, est de 2 degrés. À condition que l'on bouge vraiment pour contenir les émissions de gaz à effet de serre, notamment, ce qui n'est pas gagné...

À lire aussi : Réchauffement climatique : bilan catastrophique depuis 2000