L’avocat fait de plus en plus de victimes au Royaume-Uni. Les amateurs de ce fruit exotique sont en effet très nombreux à se blesser en le cuisinant, constatent des chirurgiens britanniques.

La préparation de l’avocat doit être réalisée avec précaution

En France, comme dans de nombreux pays du monde, l’avocat est sur toutes les tables. Les gourmands en raffolent et n’hésitent pas à le cuisiner sous toutes ses formes et à toutes les sauces. Mais l’attrait pour ce fruit principalement produit en Amérique centrale pourrait également être dangereux pour votre santé.

Des chirurgiens britanniques ont récemment tiré la sonnette d’alarme, révèle ainsi un article du Times, car l’avocat fait de plus en plus de victimes. Et si ce sont des médecins de cette spécialité qui s’inquiètent, c’est bien parce que ce n’est pas en le mangeant que vous risquez d’être victime de ce fruit exotique, mais en le préparant.

Enlever le noyau d’un avocat est moins dangereux avec une cuillère

Les chirurgiens britanniques observent en effet un nombre exponentiel de patients admis aux urgences après s’être blessés en tentant d’enlever le noyau de l’avocat qu’ils préparaient à l’aide d’un couteau. Un mauvais geste, un couteau trop aiguisé et la lame finit sa course dans une main.

Pour pallier ces accidents domestiques de plus en plus nombreux, les chirurgiens recommandent bien entendu la prudence, mais également l’utilisation d’une cuillère, moins dangereuse et, la plupart du temps, plus efficace. Ils suggèrent également qu’un mode d’emploi dédié aux cuisiniers en herbe soit apposé sur les étiquettes qui accompagnent ces fruits dans les magasins.

À lire aussi : Vers une pénurie mondiale d’avocats ?