Dès ce dimanche 1er octobre, il sera interdit de vapoter dans certains lieux publics. Les contrevenants s’exposeront à une amende de 150 €.

Vous ne pourrez plus vapoter dans certains lieux publics

Si de plus en plus de Français ont choisi de tenter l’expérience de la cigarette électronique pour arrêter de fumer, cette pratique n’est encore aujourd’hui pas totalement reconnue comme étant sans danger sur la santé. C’est pour cela que dans le cadre de la Loi de modernisation de notre système de santé, votée en 2016, le gouvernement a voulu mettre un frein au vapotage, et notamment dans les lieux publics.

Une des mesures de cette loi entre en application dès ce 1er octobre et vise à limiter le vapotage dans certains lieux publics. « Contre le tabagisme, le vapotage est interdit dans les établissements scolaires et les établissements qui accueillent des mineurs, dans les moyens de transport collectif fermés, dans les lieux de travail fermés et couverts à usage collectif », indique le texte de loi.

Une amende de 150 € en cas de vapotage illégal

Concrètement, il sera désormais interdit de vapoter dans les bureaux et notamment dans les open space. Si vous travaillez seul dans une pièce fermée, cette mesure ne s’applique donc pas. Il sera également interdit d’utiliser une cigarette électronique dans tous les endroits dédiés aux mineurs.

En ce qui concerne les lieux publics tels que les bars ou les restaurants, aucune disposition n’est prévue, mais la loi laisse la liberté aux responsables de ces établissements d’appliquer leur propre règlement. Puisque la loi entre en vigueur le 1er octobre, les premières contraventions pourront tomber dès la semaine prochaine et les contrevenants s’exposeront à une amende de 150 €.

À lire aussi : La cigarette électronique au travail davantage tolérée