Des scientifiques ont analysé plusieurs éponges de cuisine déjà utilisées et y ont découvert des bactéries, dont des pathogènes responsables d’infections intestinales. Une présence qui s’explique par la porosité des éponges, qui retiennent eau et restes alimentaires.               

Les éponges contiennent des bactéries pathogènes

Une nouvelle étude, publiée dans la revue Scientific Reports, confirme ce que l’on soupçonnait déjà : les éponges de cuisine utilisées pour faire la vaisselle sont de véritables nids à bactéries. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs à l’origine de cette étude ont analysé 28 échantillons de 14 éponges déjà utilisées, dont le dessus et le dessous avaient été séparés.

Des micro-organismes inoffensifs ont été découverts dans les éponges mais aussi, et c’est plus inquiétant, des entérobactéries pathogènes, pouvant causer des infections intestinales, telles que Escherichia, Citrobacter et Leclercia.

Comment utiliser une éponge  

Pourquoi les éponges contiennent-elles autant de bactéries ? L’explication est simple : les éponges, qui sont poreuses, retiennent l’eau et les restes alimentaires, des conditions favorables à la prolifération de bactéries.  

Mais alors, faut-il renoncer à faire la vaisselle à l’aide d’une éponge ? Pas nécessairement. Il est possible d’éviter que les éponges soient contaminées par des bactéries potentiellement dangereuses. Pour cela, plusieurs précautions sont à prendre : changer d’éponge toutes les semaines, rincer les éponges avec de l’eau et du liquide vaisselle après chaque utilisation et bien les essorer, afin d’éviter qu’elles soient gorgées d’eau et propices au développement des bactéries… 

À lire aussi : Votre voiture contient plus de bactéries que la cuvette de vos toilettes