Des niveaux anormalement élevés de mercure ont été constatés chez les oiseaux et les poissons vivant dans la région des Grands Lacs, un vaste territoire comprenant une partie du Canada et une partie des États-Unis.

La hausse de mercure serait liée au changement climatique

Les chercheurs ne sont pas parvenus à établir à quoi exactement cette hausse est due, mais elle serait probablement imputable aux températures d’eau qui montent en suivant la tendance générale du réchauffement climatique. Cette tendance inquiétante rend les chercheurs d’autant plus perplexes que depuis 1970, les niveaux de mercure dans la nature ne cessaient de diminuer. Les centrales à charbon, qui étaient responsables pour la moitié des rejets de mercure, ferment progressivement depuis 40 ans.

Mais le mercure parcourt le monde en suivant les animaux qui en sont porteurs. Ainsi, les centrales à charbon se sont multipliées en Asie ces 20 dernières années. De plus, l’eau chaude favorise la transformation du mercure en méthylmercure, une forme encore plus toxique. Les oiseaux migrateurs qui en auraient mangé en Asie, lorsqu’ils sont de retour de la région des Grands Lacs, peuvent à leur tour être mangés par d’autres espèces, amplifiant ainsi le phénomène de pollution.

Depuis 2000, les niveaux de mercure dans les Grands Lacs ne baissent pas

La pollution peut aussi être causée par une hausse des précipitations et des inondations. Le sol contaminé, lorsqu’il est touché par l’eau, se décompose et libère le mercure qu’il contient. Et quand on sait que dans la région des Grands Lacs, les précipitations annuelles ont augmenté de 11 % depuis 1990, cette supposition n’est plus uniquement théorique.

Depuis que les prélèvements ont commencé en 1974 et jusqu’au début des années 2000, le niveaux de mercure dans les harengs et les truites a baissé. Puis une nouvelle hausse a été enregistrée : dans les quatre lacs de cet écosystème, les analyses sur la truite ont montré des niveaux de mercure élevés. Le hareng a été testé positif dans les lacs Erie et Ontario.

Le mercure est une toxine qui influe sur les capacités reproductives, la croissance et le comportement des animaux empoisonnés. Parfois, le mercure peut même causer la mort de l’animal.

Pour approndir sur le sujet : La beauté des lacs d'Ontario au Canada