Une intelligence artificielle pourrait détecter la maladie d'Alzheimer plus tôt que les médecins, selon des chercheurs de l'Université de San Francisco, dans une étude dévoilée début janvier 2019.

Une intelligence artificielle détecte la maladie Alzheimer...

Aujourd'hui, les scientifiques aussi ont recours à l'intelligence artificielle (IA). Une étude de l'université de San Francisco, publiée dans la revue médicale Radiology montre même des résultats très encourageants dans la recherche sur la maladie d'Alzheimer.

En effet, des scientifiques américains sont parvenus à apprendre à une intelligence artificielle à détecter les premiers symptômes de la maladie d'Alzheimer en lui faisant analyser des scanners cérébraux. On appelle cela le deep learning, l'apprentissage approfondi en français.

Six ans avant qu'un diagnostic classique ne soit établi

Au final, elle parvient à établir des diagnostics six ans avant un médecin. Pour mener à bien leurs travaux, les chercheurs ont tout de même fait analyser à cette IA près de 2.000 images en 3D issues de PET scans (un outil d'imagerie médicale), pour qu'elle apprenne elle-même à en reconnaître les symptômes. 

En résumé, ce robot peut donc détecter de petites variations de l'organisme, alors que l'homme en est incapable. Cette avancée médicale revêt une importance capitale puisque Alzheimer se diagnostique aujourd'hui seulement à un stade très avancé. Cette IA pourrait permettre aux médecins de soigner des personnes présentant les signes précoces de cette maladie.

À lire aussi : Google invente une intelligence artificielle qui prédit la mort