De nombreuses études ont prouvé les bienfaits du sport sur la santé neuronale. Cette dernière apporte une nouvelle preuve de ces bénéfices en montrant que pour préserver son cerveau, l’alternance entre diverses pratiques sportives est recommandée.

Le sport, une arme contre la dégénérescence neuronale

Les spécialistes de la santé ne le recommanderont jamais assez, pour rester en forme malgré l’âge, rien n’est plus indispensable qu’une activité physique régulière et adaptée. À partir de 65 ans, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande d’ailleurs la pratique, au cours de la semaine, d’au moins 150 minutes d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité soutenue par périodes de 10 minutes minimum.

Ce rythme sportif est idéal pour améliorer l’endurance cardio respiratoire, l’état musculaire et osseux, mais également pour réduire le risque de maladies non transmissibles, de dépression et de détérioration de la fonction cognitive. Et c’est sur ce dernier point en particulier que se sont penchés des chercheurs de l’université de Canberra, en Australie. Et selon leurs conclusions, si le sport est incontestablement une arme contre la dégénérescence neuronale, chaque type d’activités sportives apporte un bénéfice propre sur la santé du cerveau.

Du taï-chi ou du yoga pour entraîner sa mémoire

Pour parvenir à cette conclusion, ces chercheurs ont comparé 39 études sur le lien établi entre sport et santé cérébrale et en recoupant ces données, ont conclu que les activités les plus douces, comme le taï-chi ou le yoga mais aussi le fitness, seraient particulièrement adaptées à l’entraînement de la mémoire.

D’autres sports plus « musclés », tels que l’haltérophilie, par exemple, seraient quant à eux davantage liés à certains bénéfices comme la capacité d’adaptation à une nouvelle situation, la logique, la stratégie ou le raisonnement. Selon les conclusions de ces chercheurs, faire du sport pour rester en forme passerait donc également par une alternance entre les exercices de gymnastique douce et les sports plus intenses.

À lire aussi : Seniors : votre sommeil révèle la qualité de votre mémoire