L’ambroisie est une plante envahissante qui provoque de nombreuses réactions allergiques. Préparez vos mouchoirs : un premier pic de pollens est attendu début août.

Pic de pollens d’ambroisie prévu début août

Selon le Réseau national de surveillance aérobiologique (R.N.S.A.), les pollens d’ambroisie sont déjà présents à Lyon et Nancy. Cette plante envahissante « sera déjà une gêne dans les zones de pleine infestation pour les personnes très sensibles. Le risque restera cependant très faible à faible sur la vallée du Rhône entre Lyon et Montélimar et sur le Dauphiné ». Le R.N.S.A conseille donc aux personnes allergiques aux pollens d’ambroisie « de se préparer, ces pollens seront bientôt omniprésents ».

D’après les prévisions, le premier pic de pollens d’ambroisie est attendu entre le 5 et le 8 août. Pour connaître l’évolution des pollens, le Réseau national de surveillance aérobiologique met à disposition une carte de France en ligne régulièrement actualisée.

Lutte contre l’ambroisie : un enjeu de santé publique

L’heure est donc venue de sortir les mouchoirs et les antihistaminiques puisque les pollens d’ambroisie provoquent des réactions allergiques pouvant se manifester par des rhinites, des conjonctivites, des trachéites, de l’asthme ou encore de l’eczéma. Dans certaines régions de France comme la région Auvergne Rhône-Alpes, la population est particulièrement touchée par les allergies aux pollens d’ambroisie. La lutte contre cette plante est d’ailleurs devenue un enjeu de santé publique.

Si vous rencontrez de l’ambroisie sur votre chemin, arrachez-la sans scrupules : il s’agit d’une plante envahissante. Pour rappel, vous la reconnaîtrez à ses feuilles fines et très découpées, sa tige poilue et ses petites fleurs jaune-vert disposées à l’extrémité des tiges formant un épi.

Lire aussi : Pollens, 7 conseils pour se protéger