Ciel bleu, soleil de plomb : après un hiver long et rigoureux, l'appel du soleil est pressant. Vous attendiez un joli bronzage mais votre peau laisse apparaître des petits boutons rouges et des démangeaisons ? Vous faites certainement une allergie au soleil. Voici quelques conseils pour vous en prémunir.

Les raisons des tâches et démangeaisons provoquées par une allergie au soleil

L’allergie au soleil est un problème assez fréquent et certaines personnes ignorent qu’ils ont cette allergie. Cette allergie, appelée aussi lucite, touche entre 10 % et 20 % de la population, en majorité les femmes de 20 à 30 ans. Elle est souvent provoquée par une exposition soudaine et longue aux rayons ultraviolets A du soleil, alors que la peau n’a pas depuis longtemps été exposée au soleil. Après l’apparition des petits boutons rouges, des démangeaisons importantes peuvent être provoquées moins de 12 heures après l'exposition au soleil. Le torse, les bras et les jambes sont majoritairement atteints, puisqu’ils sont rarement exposés à la lumière du soleil pendant l’année. A contrario, ne sont pas forcément concernés le visage et les mains, puisqu’ils y sont exposés toute l’année. 

Aucun type de peau n’est épargné, bien que les peaux plus foncées soient naturellement plus chanceuses puisqu’elles sont moins sensibles à ce problème. Elles ont une photoprotection naturelle qui réduit grandement le risque d’allergie. Une autre forme d’allergie au soleil existe, la lucite polymorphe. Elle est différente de la première puisque les personnes ayant cette allergie pourront avoir ces éruptions à tout moment de l’année, après une exposition au rayons UV B du soleil. 

Les précautions à prendre

Si vous êtes victime de la lucite estivale bénigne, pas d’inquiétude : des traitements existent pour se soigner. Un médecin vous prescrira les médicaments qu’il faut. Mais il est possible d’éviter le problème en préparant sa peau. Il s’suffit de s’exposer progressivement au soleil et ne pas y rester trop longtemps. Évitez aussi d’exposer votre peau entre midi et 16 heures, au moment où le soleil tape le plus fort. Ce conseil de base s'applique évidemment même si vous ne souffrez pas d'allergie au soleil ! La crème solaire sera votre meilleure alliée pour l’été, choisissez-en une avec un indice de protection élevé et appliquez-la de manière régulière, environ une fois toutes les deux heures. 

D’autres méthodes peuvent vous aider à préparer votre peau au soleil, comme la consommation de fruits et légumes contenant des bêta-carotènes (patate douce cuite, carotte crue, abricot, mangue etc…). La prise de compléments alimentaires est aussi possible. Si aucun traitement ne fonctionne, n'hésitez pas à consulter un médecin, qui pourra vous prescrire des séances d’UV A pour réhabituer votre corps à l’exposition au soleil. Mais faites-le dès les premiers jours de beau temps, pour un traitement qui dure environ deux mois. Si tous ces conseils ne suffisent pas, ou en cas d'allergie plus sévère, le médecin vous prescrira un traitement à base d’antihistaminiques pour traiter l’allergie. 

À lire aussi : Comment se protéger du soleil ?