Selon une récente étude de l’institut Nielsen, depuis l’entrée en vigueur de la loi Alimentation le 1er février, les produits les plus consommés ont subi une hausse de prix de 4%.

4% de hausse de prix pour les 100 produits les plus consommés

4% de hausse de prix pour les 100 produits les plus consommés depuis le 1er février, date de l’entrée en vigueur de la loi Alimentation, qui augmente notamment de 10% le seuil de revente à perte (SRP) des produits alimentaires, c’est-à-dire le prix en dessous duquel un distributeur a l’interdiction de revendre ces produits.

C’est la conclusion de l’Institut Nielsen, qui a comparé 15.000 produits entre les 27 janvier et 3 février derniers. Les produits ont été classés par rangs, en fonction du nombre de ventes : le « top 100 » des produits les plus vendus, puis le rang 101 à 200, 201 à 500, 501 à 1.000, 1.001 à 5.000 et entre 5.000 et 15.000.

Plus un produit est consommé, plus son prix a augmenté

Il ressort de cette étude que plus un produit est consommé, plus son prix a augmenté. « Si les références de marques fabricants, entre les rangs 5.000 et 15.000, ont vu leur prix augmenter en magasin de 0,8% (en hypermarchés) et 0,6% (en supermarchés), la hausse est de plus en plus forte lorsque l’on remonte le classement » précise en effet l’Institut.

Dans le détail, l’Institut Nielsen a noté une hausse de 4% en moyenne dans les hypermarchés, et de 2,6% en moyenne pour les supermarchés pour les 100 produits les plus vendus. Le rang 101 à 200 présente une hausse de 3,4% en hypermarchés et 1% en supermarchés. Elle est de 2,3% et de 1% pour les références classées dans le rang 201 à 500, de 1,3% et 0,5% pour le rang 501 et 1.000. Il a également relevé une augmentation de 9% en moyenne des prix des spiritueux « pour le top 10 des références du rayon en hypermarchés ».

À lire aussi : Une application pour lutter contre le gaspillage alimentaire