Les beaux jours sont de retour, et.. les moustiques aussi ! Dans une quarantaine de départements français, les dispositifs d'alerte aux moustiques, créés pour anticiper les risques de diffusion de certaines pathologies propagées par les moustiques, ont commencé à capturer des insectes en quantité. 

Moustiques : il faut éliminer les points d'eau stagnante

Les départements concernés sont les suivants, classés par ordre alphabétique : 


Ain, Aisne, Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ariège, Aude, Aveyron, Bas-Rhin, Bouches-du-Rhône, Corrèze, Dordogne, Drôme, Gard, Gers, Gironde, Hautes-Alpes, Hauts-de-Seine, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Haut-Rhin, Hérault, Indre, Isère, Landes, Lot, Lot-et-Garonne, Lozère, Maine-et-Loire, Pyrénées-Atlantiques, Pyrénées-Orientales, Rhône, Saône-et-Loire, Savoie, Tarn, Tarn-et-Garonne, Val-de-Marne, Var, Vaucluse, Vendée.

Conséquence du retour des moustiques, dans certains départements, des arrêtés préfectoraux imposent des règles strictes, afin de limiter la prolifération des insectes. Ainsi, à titre d'exemple, tous les points d'eau stagnante doivent être éliminés, dans la mesure du possible, ou bien traités. 

Moustique : les traitement préventifs débutent

Dans certains départements, des agents des collectivités sont mandatés pour procéder à des traitements préventifs.

Pour l'instant, l'alerte ne concerne que le moustique de nos contrées, pas les moustiques tigre. 

À votre avis, Les « peaux à moustiques » : mythe ou réalité ?