L'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle à Roissy ne détruit plus les objets confisqués lors de l'embarquement. 

Un aéroport ne détruit plus les objets confisqués

Jusqu'à présent lorsque vous oubliiez de retirer un objet interdit en cabine de vos bagages, il était confisqué par la sécurité aéroportuaire avant d'être détruit. Pas de panique lorsqu'il s'agit d'un déodorant ou d'un produit de beauté, mais cela peut être plus ennuyeux lorsqu'il s'agit du couteau suisse offert par votre grand-mère. 

Pour permettre aux étourdis de voyager sans craindre de perdre un objet dont la valeur est sentimentale, l'aéroport Charles-de-Gaulle (CDG) à Roissy a décidé de ne plus détruire les objets confisqués. Désormais, les voyageurs pourront les récupérer en rentrant chez eux. 

Faites-vous poster vos objets confisqués chez vous

Ce nouveau service mis en place par l'aéroport CDG s'appelle Tripperty. Grâce à lui, les voyageurs étourdis auront désormais le choix entre jeter leur objet, le conserver ou le donner à une association. 

S'ils choisissent de retrouver leur objet en rentrant, les voyageurs pourront soit le faire poster chez eux pour 15€, soit le faire conserver dans une consigne à l'aéroport pour 10€. Testé dans les terminaux 2E et 2F de l'aéroport CDG, ce dispositif devrait être étendu prochainement à celui d'Orly. 

Vous aimerez aussi : 10 conseils pour voyager en toute sérénité en avion