Le 14 février, les amoureux seront nombreux à s’échanger des petits cadeaux pour se montrer qu’ils s’aiment, bouquets de fleurs en tête. Retour sur une tradition qui trouve ses racines au IIIe siècle de notre ère.

Le budget cadeau varie selon la durée de la relation

Dans deux jours, de nombreux couples profiteront de la Saint-valentin pour se redire leurs sentiments. Si certains accordent davantage d’importance aux moments de qualité passés ce jour-là avec l’élu(e) de leur cœur, comme un dîner aux chandelles ou une escapade amoureuse de quelques jours (Venise, Lisbonne et Vienne arrivant en tête des destinations romantiques les plus prisées), le cadeau reste, pour beaucoup d’entre eux, un petit geste appréciable.

Selon un sondage effectué par la plateforme de shopping en ligne ShopAlike, on trouve, au palmarès des cadeaux les plus offerts à la Saint-Valentin, du parfum, un bijou, des fleurs, du chocolat et des vêtements. Les fleurs, et notamment le classique bouquet de roses rouges symbolisant la passion, restent donc une valeur sûre. Un autre sondage, réalisé cette fois par Meetic, nous apprend que 53% des hommes prévoiraient d’offrir un cadeau à leur partenaire le 14 février, contre 38% des femmes. On apprend aussi que le budget varie selon la durée de la relation : le plus gros budget est celui qui consacre six mois de vie amoureuse (187,19 € en moyenne) tandis que les dépenses passeraient à 75,56 € après cinq ans de relation…

Valentin, martyrisé sous le règne de l'empereur Claude II le Gothique

Qui était Valentin ? On ignore s’il était prêtre ou moine, on sait juste qu’il a vécu au IIIe siècle, dans une Rome antique où les premiers chrétiens étaient persécutés par l’Empire romain. On sait aussi que Valentin de Terni mariait les croyants, des unions qui contrariaient les velléités guerrières de l'empereur de l’époque, Claude II le Gothique qui, plutôt que voir ses hommes se tourner vers les femmes et la construction d'un foyer, aurait préféré les voir s'engager au combat.

Valentin finit par être arrêté et jeté en prison où il se lie d’amitié avec Julia, la fille de son geôlier, à qui il racontait la beauté du monde tandis qu'elle lui apportait de la nourriture. Aveugle de naissance, celle-ci finit par recouvrer miraculeusement l’usage de ses yeux un soir, après qu'une lumière a jailli de la cellule de Valentin. La jeune Romaine et toute sa famille se convertissent alors au christianisme, au grand dam de l’Empereur qui ordonne alors l'exécution de Valentin. Martyrisé, il est finalement décapité sur la voie Flaminia, le 14 février 269, il y a tout juste 1.750 ans. Juste avant cela, il avait envoyé des fleurs en forme de cœur à Julia, la jeune femme tombée amoureuse de lui.

À lire aussi : Première Saint-Valentin des animaux, lancée par la SPA