Édouard Philippe va autoriser les départements à déroger à la règle quant à la limitation de vitesse à 80km/h. Il s'appuie sur un amendement déposé par le groupe LREM à l'Assemblée nationale, dans le cadre du projet de loi sur les Mobilités.

80 km/h : Édouard Philippe va autoriser les département à déroger à la règle

Le Premier ministre semble vouloir apaiser les choses dans le dossier sensible de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. Invité jeudi 16 mai sur Franceinfo, Édouard Philippe a déclaré ne voir aucun inconvénient à ce que les présidents de conseil départementaux puissent déroger à la règle. Un grand pas en avant !

Ce n'est pas une décision prise par le locataire de Matignon seul, sortie de son chapeau. En effet, ce dernier s'appuie sur un amendement porté par le groupe La République en marche à l'Assemblée nationale, dans le cadre des discussions sur le projet de loi d'orientation sur les mobilités.

Le Premier ministre s'appuie sur les bons chiffres de la Sécurité routière de 2018

En vigueur depuis juillet 2018, la limitation à 80 km/h est largement impopulaire, notamment en zone rurale ou périurbaine. Et fait partie des revendications premières de la révolte des Gilets Jaunes. Lors du Grand débat national suivant la crise, Emmanuel Macron avait ouvert la porte à des assouplissements. Le débat doit être tranché par le projet de loi d'orientation sur les mobilités, qui vient de revenir à l'Assemblée après un passage au Sénat.

Sur les ondes, le Premier ministre s'est dit « attaché » au « plus haut niveau de sécurité routière possible ». L'ancien maire du Havre a précisé : « Je suis convaincu que les présidents de conseils départementaux le sont aussi, mais ce sont des décisions qui sont lourdes et qu'il faut assumer en conscience », en rappelant les bons chiffres de la Sécurité routière en France en 2018. Quid des derniers mauvais chiffres ? Le nombre de morts sur les routes a en effet augmenté de 7,3% en mars 2019.

À lire aussi : Sécurité routière : les voitures-radar sillonneront trois nouvelles régions