La consommation de boissons contenant des sucres ajoutés est en forte hausse, notamment au Canada. Si elle persiste, elle pourrait causer plus de 63 000 décès durant les 25 prochaines années. Cette consommation excessive pourrait également coûter 50 milliards de dollars aux contribuables canadiens, selon une étude récente.

La vente de boissons sucrées a fortement augmenté au Canada

Entre 2004 et 2015, la consommation de boissons énergisantes s’est multipliée par 7 au Canada. Cette importante consommation de boissons sucrées pourrait entraîner 63 000 décès et coûter plus de 35 milliards d’euros aux Canadiens. C’est en tout cas ce que démontrent les résultats préliminaires d’une étude mandatée par plusieurs organismes et réalisée par l’université de Waterloo (Ontario).

La consommation excessive de boissons sucrées pourrait ainsi générer une explosion de maladies chroniques, dont un million de cas de diabète et plus de 100 000 cas de cancer, précise l’étude relayée par la Fondation des maladies du cœur. « La consommation excessive de sucre est directement liée au surpoids, qui augmente le risque d’au moins 11 différents cancers », ajoute Robert Nuttall, membre de la Société canadienne du cancer.

La consommation de boissons sucrées plus importante chez les jeunes

La consommation moyenne de boissons sucrées est plus importante chez les jeunes âgés de 9 et 18 ans, qui consomment 64 grammes de sucre par jour, soit l’équivalent de 14 cuillères à café. Ce chiffre dépasse largement les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’étude avait également indiqué en janvier dernier que de nombreux plats cuisinés et produits alimentaires vendus au Canada contiennent du sucre ajouté. Toutefois, aucun avertissement n’est donné aux consommateurs concernant la composition de ces préparations. 

À lire aussi : Combien de litres de boissons sucrées consommez-vous chaque année ?