Un sondage publié récemment a montré que 26 % des Français estiment que leurs revenus mensuels ne couvrent pas leurs besoins. Il manquerait donc 464 € aux Français pour pouvoir vivre confortablement.

La pauvreté touche près de 8 % des Français

En moyenne, 1 Français sur 5 termine à découvert chaque mois et 46 % le sont au minimum une fois par an, avec un découvert moyen de 360 €. Certains experts soulignent une tendance à la généralisation du découvert, qui devient un moyen ordinaire de gérer son budget. Cela impacte cependant la plupart des habitants, qui se considèrent déjà en situation de pauvreté.

Les Français sont finalement contraints de faire des économies. Une étude a permis de constater que l’investissement dans l’équipement de la maison et l’habillement font également les frais de ces revenus insuffisants. Les postes de l’alimentation et des loisirs sont ceux auxquels les Français renoncent le plus. En effet, environ 16 % d’entre eux se restreignent sur leurs dépenses alimentaires.

Un constat inquiétant pour l’avenir

Une part importante des sondés parvient toutefois à épargner, mais seulement des faibles sommes. Seuls 5 % d’entre eux sont en capacité d’épargner des sommes importantes. Par ailleurs, 6 % choisissent le recours à un crédit à la consommation et s’endettent.

Plus de la moitié des Français les moins aisés considèrent que leur pouvoir d’achat se dégradera dans le futur. Les plus riches pensent que celui-ci ne devrait pas évoluer à l’avenir et les classes moyennes estiment qu’il restera stable sur le long terme.