Votée en aout 2015, la loi sur la transition énergétique doit permettre de lutter contre le dérèglement climatique. En dehors de celle-ci, d’autres mesure permettent également à chacun de participer concrètement à préserver l’environnement.

Automobile et travaux de rénovation : économies en perspective

Une pièce à changer sur votre véhicule ? Désormais, les garagistes doivent vous proposer, en plus d’une pièce de rechange neuve, une pièce d’occasion.

Autre bonne nouvelle : un bonus de 1 000 € est attribué aux personnes qui achèteront un deux ou trois-roues motorisé électrique. Si vous abandonnez votre véhicule diesel contre un véhicule électrique, vous pourrez bénéficier d’une prime pouvant atteindre jusqu’à 10 000 €.

Toujours concernant les véhicules électriques, ils auront une étiquette « zéro émission moteur », tout comme les véhicules à hydrogène. Cette vignette est obligatoire pour tous les véhicules circulant dans les villes de Paris et Grenoble. N’oubliez pas de la commander !

Si vous effectuez des travaux de rénovation énergétique dans votre logement principal, le crédit d’impôt permettant de faire bénéficier d’un allégement fiscal de 30 % est reconduit. Il est cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro.

Des changements au quotidien

Fini les sacs de courses et les emballages en plastique à usage unique. Les commerçant doivent vous proposer des alternatives telle que les sacs en papier ou en biosourcés, capables de se dégrader tout seul.  

Trier tout ce qui est en papier (livres, enveloppes, courrier, journaux, etc) : c’est devenu une obligation pour les entreprises de plus de cinquante personnes. Un exemple à suivre pour chacun.

Du côté des espaces verts publics, l’objectif est zéro pesticide, avec « l’interdiction de l’usage des produits phytosanitaires par l’État, les collectivités locales et établissements publics pour l’entretien des espaces verts, promenades, forêts, et les voiries ». 

Vous aimerez aussi : Zoom sur la Norvège, un des pays les plus écologiques au monde