Entre janvier et avril, trois phoques ont été retrouvés morts sur le littoral du Pas-de-Calais. Un avis de recherche est lancé avec récompense à la clé. L'ONG Sea Sepherd propose en effet 10.000 € à celui ou celle qui permettra de remonter jusqu'aux auteurs de ces exactions.

Des impacts de balles retrouvés sur le corps des phoques

Les hostilités sont lancées. 10.000 €, rien que cela, c’est le montant du chèque promis par l'association de défense des océans Sea Shepherd à toute personne qui permettra de remonter la piste des tueurs de phoques du Pas-de-Calais. Entre la baie de Somme et les côtes de Belgique, on estime en effet à plus de 500 la population de phoques gris et veaux marins, deux espèces protégées depuis les années 1970. 

Or en janvier dernier, le cadavre d’un premier phoque a été retrouvé à Oye-Plage. L’animal avait été atteint par une décharge tirée en pleine tête. Le 27 avril dernier, ce sont cette fois deux phoques veaux marins qui ont été retrouvés morts sur la plage du Touquet, leurs corps portant de nombreuses traces de tuméfactions et d'impacts de plombs de chasse.

« Ne pas laisser s'installer un sentiment d'impunité »

Sur le moment, une enquête judiciaire avait été ouverte par le parquet de Boulogne-sur-Mer pour destruction d'espèce protégée et actes de cruauté. Mais alors que l’enquête semble au point mort, l’ONG Sea Sheperd, connue pour ses actions chocs contre la pêche illégale, souhaite motiver d’éventuels témoins à s’exprimer, ce qui en soi n'a rien d'illégal et permettrait aux enquêteurs d'avancer plus vite.

« Récemment en Asie, une récompense équivalente a permis l’arrestation de braconniers de tortues », a expliqué Lamya Essemlali, la présidente de Sea Shepherd France, à nos confrères du Parisien. « Ça surprend encore en France, mais nous voulons agir. Nous ne voulons pas laisser un sentiment d’impunité s’installer chez les tueurs de phoques du Pas-de-Calais, qui est quand même le seul endroit en France où il existe un comité anti-phoques, même si je ne les mets pas directement en cause. »