Sept jours après le passage de l’ouragan Matthew, la situation est toujours aussi catastrophique en Haïti. Plus d’1,4 million de personnes restent affamées et attendent une aide urgente pour se nourrir et boire de l’eau potable.

De nombreuses victimes haïtiennes dans une situation alarmante

Selon l’ONU, 1,4 million de personnes auraient besoin d’une aide urgente dans ce pays. Une semaine après le passage de l’ouragan Matthew, beaucoup de victimes n’ont encore reçu aucune aide. Sans toit ni eau potable, la situation de ces personnes est inquiétante.

Si les fréquences de livraisons d’aide humanitaire par les États-Unis augmentent, les routes coupées et les barricades dressées par les habitants compliquent l’acheminement vers les sinistrés. Dans certains villages, des clôtures ont été mises en place pour empêcher les convois d’aide de passer, à moins qu’ils n’échangent une partie de leur cargaison.

Plusieurs acteurs mobilisés pour secourir les victimes

Plus de 372 personnes ont été tuées en Haïti selon la protection civile. Ce bilan reste encore temporaire. La France et les États-Unis ont déjà fait parvenir des provisions et du matériel d’urgence. Afin de faciliter leur acheminement, des discussions ont été engagées avec les communautés locales. Jean-Luc Poncelet, représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en Haïti, souligne la priorité principale qui est d’éteindre les nombreuses rumeurs de choléra.  « Le nombre de cas de choléra dont nous avons eu confirmation est bas », veut rassurer le représentant de l'OMS sans donner de chiffre précis.

L’Unicef s’est aussi mobilisée pour soutenir les écoles en apportant des fournitures scolaires pour les enfants. 100 000 d’entre eux ont vu leur école détruite ou transformée en hébergement d’urgence. 

À lire aussi : Haïti : après le passage de l'ouragan Matthew, les ONG redoutent une épidémie de choléra