L’UFC-Que Choisir vient d’établir une nouvelle liste de 1 000 produits cosmétiques « indésirables » contenant des substances toxiques (perturbateurs endocriniens, composants irritants, allergènes…).

Des substances toxiques

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir vient de mettre à jour sa liste de produits cosmétiques « indésirables », c’est-à-dire présentant une ou plusieurs substances nocives pour l’environnement et la santé. Cette liste a pu être établie grâce à l’aide des utilisateurs de ces produits, qui sont regroupés en huit catégories : les déodorants et parfums, le maquillage, les produits solaires, les soins du corps, les produits d’hygiène dentaire, les produits pour bébés et enfants, les soins des cheveux et les soins du visage.

12 molécules toxiques ont été identifiées par l’UFC-Que Choisir. Il s’agit de perturbateurs endocriniens, composés irritants, allergènes, dont la présence dans ces produits peut être particulièrement à risque pour certaines catégories de personnes (femmes enceintes, nourrissons, tout petits, adolescents).

Certains produits contiennent des composants interdits

La liste de l’UFC-Que Choisir épingle 23 produits contenant des substances « rigoureusement interdites » par l’Union européenne, tels que l’isobutylparaben, un perturbateur endocrinien, ou encore du méthylisothiazolinone (MIT), un allergisant. Dans un communiqué, l’association de consommateurs a demandé que ces produits hautement toxiques et dangereux soient immédiatement retirés des ventes.

On peut, entre autres, citer le cas d’une crème solaire pour enfant (Lovea Protection 50 kids cars), un nettoyant visage pour homme (L'Oréal Men Expert Pure power, gel nettoyant au charbon multi-purifiant), ou encore un soin capillaire (BiocyteKératine forte baume répare et protège les cheveux), qui contiennent tous de la MIT, un allergène interdit depuis juillet 2016 dans l’Union européenne pour les produits non-rincés.

À lire aussi : Comment limiter au quotidien son exposition aux perturbateurs endocriniens