Ils ont décidé de relever le défi lancé par l'ONG « Zéro waste France » en n'achetant rien de neuf pendant un an, pour soulager la planète et préserver l'emploi en France. Et si, comme ces milliers de Français, vous passiez en mode bonne résolution ?

Un défi collectif, solidaire et écologique

En 2018, vous pouvez décider de vous remettre au sport, d'appeler votre mère plus souvent, de sourire même à ceux que vous ne connaissez pas... Et puis il y a les engagements collectifs, comme celui lancé par l'ONG « Zéro Waste France », une association qui lutte contre la production de déchets, et qui consiste en un défi solidaire et écologique : ne rien acheter de neuf tout au long de l'année.

En participant à ce défi, des milliers de Français (plus de 2 000 à ce jour) s'engagent pour le bien de la planète à changer leurs habitudes de consommation. L'alimentation, les produits d'hygiène et d'entretien ne sont pas concernés par ce challenge. En revanche pour tout le reste, électroménager, habillement, livres, déo, vêtements ou encore meubles, il faudra revoir ses réflexes et trouver des méthodes et des moyens alternatifs de consommation.

Des alternatives au Made in China

Pour aider un maximum de personnes à relever ce défi, l'ONG a recensé des listes de solution sur son site Internet et sa page Facebook. Parmi les alternatives à l'achat de produits neufs, on note la récupération, la location de vêtements d'occasion, les sites de prêt, la mutualisation de compétences, la réparation d'objets endommagés ou tout simplement les achats d'occasion. Bref, il s'agit de tout tenter pour bannir tout produit qui serait fraîchement sorti des ateliers de fabrication du bout du monde.

Outre l'entraide, l'objectif de ce défi est aussi de préserver les ressources de la planète. Il faut savoir que de sa conception à sa fabrication, un jean consomme 8 000 litres d'eau ; qu'un smartphone de 100 grammes nécessite environ 70 kg de ressources naturelles pour sa production. Au bienfait écolo s'ajoute un bienfait pour l'emploi : selon les organisateurs, plusieurs centaines d'ateliers de reconditionnement et de réparation auraient ouvert leurs portes en France, de quoi favoriser l'emploi local. Reste à surmonter un dernier écueil et pas des moindres : celui de résister aux sirènes de la période des soldes...

À lire aussi : Nos smartphones sont une menace pour l’environnement