Les recommandations officielles en matière de consommation de fruits et légumes ont une valeur médicale prouvée. Plusieurs études ont montré qu’une consommation quotidienne de cinq portions de fruits et légumes permettait de réduire le risque de mortalité.

Des bénéfices sur la santé

« Pour votre santé, mangez cinq fruits et légumes par jour »! À force de l'entendre, on en vient à se demander quelle est la valeur médicale ou scientifique de ce slogan. Ingurgiter cinq portions de fruits et légumes par jour (une portion faisant 80 grammes) est-il bénéfique pour la santé ? Oui à en juger plusieurs études sérieuses réalisées sur le sujet.

En juillet 2014, la revue British Medical Journal publiait une synthèse de seize études prospectives réalisées sur l’impact sur la santé d’une consommation quotidienne de 5 portions de fruits et légumes. Selon les auteurs de cette étude, chaque portion de fruit ou légume consommée réduit de 2 à 6 % le risque de mortalité toutes causes confondues. En outre, chaque portion consommée permettrait de réduire de 2 à 9% le risque de faire un accident cardiovasculaire mortel. Une nouvelle synthèse publiée à la mi-février 2017 dans la revue International Journal of Epidemiology est allée plus loin encore : confirmant l’impact d’une consommation quotidienne de fruits et légumes sur la réduction de la mortalité toutes causes confondues et de la mortalité cardiovasculaire, elle a également souligné que tous les 200 grammes de fruits et légumes consommés par jour permettent une diminution de 1 à 5 % du risque de cancer.  

Quel impact ont les recommandations officielles ?

Quelques mois après l’entrée en vigueur en 2007 des recommandations nutritionnelles officielles en France, une étude avait été menée sur l’impact auprès des consommateurs de ces messages. 56 % des personnes interrogées avaient estimé que ces messages ne les avaient pas incitées à réfléchir sur leur alimentation et huit personnes sur dix confiaient que ces messages n’avaient rien changé à leurs habitudes alimentaires.

10 ans après, il est possible que l'efficacité de ces messages soit encore plus réduite. En effet, les recommandations officielles restent inchangées. Cela fait par exemple 10 ans que le message « pour votre santé, mangez cinq fruits et légumes par jour » est associé aux publicités pour des aliments ou boissons gras et sucrées. À force d’entendre ou de lire ce message, les consommateurs ont développé une forme de lassitude. Un déficit d'attention, qui réduit la portée des recommandations.

À lire aussi : Il faudrait en fait manger 10 fruits et légumes par jour pour être en bonne santé